Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Communiqués

Rechercher

  • Retrouvez-nous sur
  •  
  •  
◄ Précédente   ressource 108 sur 1622   Suivante ►
 

Déclaration FO fonction publique au CCFP du 15 décembre 2023

Monsieur le Ministre,

Pour faire suite à la déclaration unitaire, FO fonction publique souhaite évoquer 2 sujets :

Tout d’abord votre courrier du 11 décembre 2023 qui fixe un relevé de conclusion listant les thèmes et le calendrier de l’agenda social.
Nous considérons que ce calendrier n’est pas tenable, d’autant plus qu’il indique un début de négociations sur la fin de l’année 2023 sur un sujet d'ampleur, le projet de loi Fonction publique. Il est important que nous ayons plus de précisions afin de nous organiser dès le début de l’année 2024 et pouvoir tenir des échanges en ayant connaissance de tous les éléments de ce futur projet de loi.

Ensuite le sujet du logement ne peut rester en l’état. Le CILAP se réunit, porte des orientations, communique dans la presse et ensuite la DGAFP organise un groupe de travail pour nous informer des décisions prises.

Pour FO fonction publique, le logement, enjeu majeur pour les agents publics, mérite mieux qu’une simple communication, c’est pourquoi nous souhaitons en faire un thème de négociations.

En effet, la politique du logement des salariés ne peut exister sans portage social. Le secteur privé l’a réalisé depuis 70 ans avec Action logement.

Monsieur le Ministre, FO fonction publique est toujours disponible pour négocier, mais ne sera pas un faire-valoir de la politique gouvernementale !

A la veille des fêtes de fin d’année, nous restons optimistes et nous espérons pouvoir compter sur votre volonté de négocier !

Les organisations syndicales de la fonction publique CFDT, CFE-CGC, CGT, FA, FO, FSU, Solidaires, UNSA se sont réunies le mercredi 13 décembre pour échanger sur la politique menée pour la fonction publique et la gravité de la situation faite à ses personnels, particulièrement en matière de rémunération.

Elles constatent que faute d’investissements suffisants, la politique menée actuellement par le
gouvernement continue de fragiliser la fonction publique et les missions de service public qu’elle
assume.

Les organisations syndicales dénoncent en particulier l’absence de programmation de mesures générales concernant les rémunérations, comme l’augmentation de la valeur du point d’indice, des agent·es publics après des années de politiques d’austérité salariale.

Annoncée en juin dernier, l’attribution de 5 points d’indice au 1er janvier prochain ne pourra en aucun cas compenser les effets de l’inflation qui se maintient à un niveau élevé. C’est de plus une mesure prise au titre de l’année 2023. Et le gouvernement s’entête à refuser d’envisager toute mesure pour l’année 2024, c’est inacceptable !

Nous continuons de revendiquer une revalorisation significative des rémunérations et des car-
rières pour stopper la paupérisation de l’ensemble des agent·es publics. C’est un enjeu de justice sociale et d’égalité professionnelle, d’autant que les filières professionnelles les plus féminisées sont aussi les moins reconnues. Or, les effets de la hausse des prix touchent davantage les agent⋅es publics les moins bien rémunéré·es tant ils touchent les dépenses et produits de première nécessité.

En l’absence d’ouverture de négociations salariales pour 2024, les organisations syndicales représentatives se réuniront à nouveau au mois de janvier pour décider des modalités d’une journée de mobilisation unitaire pour le mois de mars 2024.

Bagnolet le 15 décembre 2023

 

(c) 2014-2019 - SNICA FO - Mentions légales - Réalisation myLittleTools