Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Communiqués

Rechercher

  • Retrouvez-nous sur
  •  
  •  
◄ Précédente   ressource 122 sur 1566   Suivante ►
 
Mesures salariales et Grilles des IPCSR et des DPCSR au 1er juillet 2023
Cliquez pour rendre cette question favorite

Mesures salariales et Grilles des IPCSR et des DPCSR au 1er juillet 2023

 
Posté le 03/07/2023

 En PJ les nouvelles grilles indiciaires des IPCSR et des DPCSR. 

*

Le décret n°2023-519, publié au JO du 28 juin 2023 modifie la rémunération des personnels des trois versants de la FP.

Il fait suite aux rencontres salariales du 12 juin et à la réunion de suivi de la mise en place des mesures décidées par le gouvernement, qui s'est tenue à la DGAFP le 27 juin.

 

Les mesures principales sont les suivantes :

 

- le point d'indice est revalorisé de 1,5 % au 1er juillet 2023 (passant de 4,85€ à 4,92€).

- les cinq premiers échelons de la 3ème classe IPCSR sont revalorisés, au 1er juillet 2023 :

               + 7 points pour l'échelon 1, majoré de 361 à 368,

               + 8 points pour l'échelon 2, majoré de 361 à 369,

               + 9 points pour l'échelon 3, majoré de 361 à 370,

               + 8 points pour l'échelon 4, majoré de 363 à 371,

               + 3 points pour l'échelon 5, majoré de 369 à 372,

- les deux premiers échelons de la 2ème classe IPCSR sont revalorisés, au 1er juillet 2023 :

               + 8 points pour l'échelon 1, majoré de 363 à 371,

               + 3 points pour l'échelon 2, majoré de 369 à 372.

 

- pour les agents dont la rémunération totale est inférieure à 3250€ bruts mensuels, une prime non reconductible sera versée à l'automne (PEPA : prime exceptionnelle pour le pouvoir d'achat). Elle sera d'un montant variable de 300 à 800€. Cette prime concerne les agents recrutés avant le 1er janvier et présents au 30 juin. Les modalités de mise en œuvre devraient être prises d'ici fin juillet.

 

- 5 points d'indice supplémentaires seront attribués à tous les agents au 1er janvier 2024 (ce qui représente une augmentation de moins de 20€ nets par mois !).

 

- la GIPA (garantie individuelle du pouvoir d'achat), censée compenser une évolution trop faible, voire inexistante, du traitement par rapport à l'inflation, sera reconduite (période de référence : 2019-2022). Le versement de cette indemnité devrait intervenir au plus tard en décembre.

 

- le barème de monétisation des comptes épargne-temps sera réévalué de 90 à 100€ par jour pour les IPCSR et de 135 à 150€ par jour pour les DPCSR.

 

- le forfait de prise en charge des transports collectifs passera de 50 à 75% en septembre 2023.

 

Par ailleurs, les indemnités de mission seront "revalorisées" de 10% à partir du 1er septembre, l'indemnité de repas passant notamment de 17,50€ à 19,25€ (publication des textes durant l'été).

 

Ces mesures sont loin de compenser l'inflation et la perte vertigineuse de pouvoir d'achat des fonctionnaires (20 ans de gel du point) !

Le ré-echelonnement du bas de la grille, comme cela a déjà été fait à plusieurs reprises, permet à l'indice le plus faible de rester au-dessus du SMIC.... mais tasse la grille !

Entre l'échelon 1 et l'échelon 5 de la 3ème classe, soit une durée de carrière de 6 ans pour les IPCSR, la progression sera de seulement 1 point d'indice par échelon gagné !

C'est dérisoire et humiliant pour les agents concernés !

Ce n'est pas avec de telles mesures que le gouvernement renforcera l'attractivité de la fonction publique.

L'enveloppe globale prévue pour 2023 est en fait la même que pour 2022.

Une nouvelle fois, les contingences budgétaires l'ont emporté sur l'indispensable reconnaissance attendue par tous les agents de la FPE.

*

 

(c) 2014-2019 - SNICA FO - Mentions légales - Réalisation myLittleTools