Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Communiqués

Rechercher

  • Retrouvez-nous sur
  •  
  •  
◄ Précédente   ressource 440 sur 1635   Suivante ►
 
Régime indemnitaire : L'aumône accordée à une poignée d'agents... pour qu'ils restent en IDF !
Cliquez pour rendre cette question favorite

Régime indemnitaire : L'aumône accordée à une poignée d'agents... pour qu'ils restent en IDF !

 
Posté le 20/05/2022

Budget 2022 du MI (par rapport à 2021) =   + 1,485 milliard

mais RIEN pour les IPCSR et DPCSR !

Et pour 2023 ?   

L'aumône accordée à une poignée d'agents... pour qu'ils restent en IDF !

Ce n'est pas notre vision. Nous vous expliquons pourquoi.

Dans le cadre des groupes de travail sur le régime indemnitaire des IPCSR et des DPCSR, la DRH du MI s’est jetée, avec une satisfaction non dissimulée, sur la comparaison de nos primes avec celles des personnels administratifs, revendiquée par l’Unsa. 

Pourquoi ? Parce que cette idée permettra à notre ministère de faire des économies (sur le dos des inspecteurs et délégués !) car elle interdit de fait toute négociation basée sur la juste reconnaissance des compétences et de l’investissement de tous les IPCSR et DPCSR, comme le revendique le SNICA-FO.

Le quotidien d’un Inspecteur ou d’un Délégué n’a rien à voir avec celui d’un secrétaire administratif (SA), d’un attaché (AAE) ou de tout autre fonctionnaire. Le MI lui-même ne s’y est pas trompé, et a confié la gestion de nos corps au Bureau des Personnels Techniques et Spécialisés (BPTS).

Pour le SNICA-FO, il n’existe aucune raison, autre que budgétaire, pour que les discussions sur nos primes aient lieu dans le carcan étriqué d’une comparaison avec les personnels administratifs.

Aussi, nous continuons à revendiquer la prise en compte des réalités du terrain et la juste reconnaissance de nos rôles, de nos spécificités, de notre technicité et des conditions d’exercice de nos missions, notamment par le biais d’une revalorisation pour tous les inspecteurs et délégués.

Le rejet de notre demande, au prétexte d’un risque de refus de la DGAFP, n’est pas acceptable. Comme d’autres, les personnels de la Police et de la Gendarmerie, ont tous été augmentés. Alors pourquoi plus de 80% des agents du permis de conduire accepteraient de ne pas l’être ? Une mesure en faveur de tous les IPCSR et DPCSR est possible. Il s’agit d’un choix politique.

*

Les missions et compétences des DPCSR, qui sont déjà nombreuses et touchent des domaines multiples et variés, vont être prochainement élargies. Leur charge de travail est par ailleurs incontestablement très lourde. En conséquence, pour le SNICA-FO, aucun DPCSR ne doit être écarté et tous doivent voir leur régime indemnitaire augmenter significativement (pas uniquement l’IDF comme c’est envisagé).

Idem pour les IPCSR. Leurs missions sont totalement atypiques, et ne peuvent être légitimement comparées à d’autres. Pour le SNICA-FO, le MI doit prendre en compte :

- les compétences techniques des Inspecteurs,

- leur forte exposition aux risques (accidents de la route, agressions, virus en tout genre),

- la nécessité de maintenir un niveau élevé de vigilance et de concentration tout au long de chaque demi-journée de travail (bilan de compétences = activité intellectuelle soutenue en permanence),

- l’utilisation quasi quotidienne de leur véhicule personnel pour les besoins du service,

- leurs conditions de travail particulières : pression constante sur les places d’examen ; exposition aux intempéries (grand froid comme forte chaleur), aux ondes électromagnétiques en milieu confiné, aux TMS (troubles musculo squelettiques) ; absence de dispositifs d’hygiène élémentaire (toilettes, lavage des mains) et ses conséquences sur la santé.

La liste n’est pas exhaustive.

Notre ministère doit démontrer sa considération pour notre rôle, nos missions et sa reconnaissance à l’égard des agents.

Cette juste reconnaissance des I.D.PCSR doit en outre permettre la valorisation de la filière et le renforcement de son attractivité, car, depuis plusieurs années, le MI peine à recruter dans notre secteur… et pour cause !  

En résumé, nous ne pouvons nous satisfaire d’une mesure a minima, qui laissera plus de 82% des agents de chaque corps sur le bord du chemin et qui de surcroît ne parviendra pas à l’objectif visé par la DRH (maintenir les agents en IDF). Qui, en effet, resterait en région parisienne pour 70 euros de plus par mois ? Personne !

Rappelons enfin que si l’Île de France manque d’effectifs, c’est avant tout parce que le MI refuse de créer des emplois supplémentaires.  

Pour le SNICA-FO, le MI, ce grand ministère de la sécurité, doit envoyer un signal fort aux IPCSR et DPCSR. Ils sont la cheville ouvrière de la Sécurité Routière dans notre pays, et sont en capacité de contribuer activement et efficacement à la lutte contre la fraude dans le permis de conduire. Nous avons perdu près d’une vingtaine de missions depuis notre intégration au MI en 2014. Cette casse du service public du PC doit cesser et laisser place à une vraie politique en faveur de la lutte contre l’insécurité routière et contre la fraude, qui s’appuiera sur des personnels techniques et spécialisés, considérés et rémunérés à la hauteur de leurs compétences, de leurs responsabilités et de leur investissement !

Voilà les axes de travail que doit s’assigner le ministère de l’Intérieur !

Voilà la position du SNICA-FO !

Tout le reste n’est que bricolage, et n’aurait pour effet que de diviser et de démotiver les Inspecteurs et Délégués. Ce serait bien évidemment beaucoup plus facile, mais au SNICA-FO nous considérons ne pas être là pour négocier les miettes que l’Administration veut bien nous octroyer. Nous avons d’autres ambitions : porter haut et fort les revendications des IPCSR et DPCSR, et défendre bec et ongles les intérêts particuliers de chaque agent et ceux de toute la filière !

 

Ce sujet sera bien entendu développé lors des RIS de juin, au cours desquelles nous vous ferons également part de chaque point de notre cahier revendicatif.

Nous discuterons par ailleurs aussi des travaux du GT Tâches Additionnelles.

Et nous vous présenterons un tout nouveau projet qui vous permettra notamment d'accroître vos connaissances et d'ainsi mieux gérer votre carrière.

À bientôt 😉

 

(c) 2014-2019 - SNICA FO - Mentions légales - Réalisation myLittleTools